Massage indien du crâne
(Shirotchampi)

Histoire

Dans la culture indienne, les cheveux reflètent l’état énergétique globale de la personne. C’est pourquoi, toutes les femmes indiennes portent les cheveux longs en signe de bonne santé et consacrent beaucoup de temps à leur entretien. Ce véritable soin se transmettait alors de mère en fille. Et c’est depuis des millénaires que les indiens ont recouru à ce massage sous sa forme la plus traditionnelle. En effet, ils appliquaient de l’huile végétale de sésame ou de coco sur leur chevelure pour la nettoyer, stimuler sa croissance, la protéger contre le soleil intense. Par ailleurs, la plupart des indiens préfèrent aujourd’hui se rendre chez des coiffeurs ou des barbiers pour une séance de massage.

Enfin, les colons anglais surpris par le shirotchampi transforma ce mot en « shampoo » et donne à présent le mot « shampoing ».

Shirot qui signifie tête et champi massage donne littéralement « massage de la tête ». 

Déroulé du massage

Le massage Shirotchampi est un massage du haut du dos, des épaules, de la nuque, de la tête et du visage. Il se pratique assis  sur une chaise avec de l’huile de coco appliquée en grande quantité.

Puis le consultant est invité à s’allonger, le massage plus appuyé du crâne commence, par friction et pression. Les tempes seront elles aussi massées.

Il est composé de techniques de lissages, de frictions et de pétrissages en alliant douceur et fermeté afin d’apporter un physique et un esprit libre et léger.

Les bienfaits  

  • Favorise la repousse des cheveux ;

  • Clarifie l’esprit ;

  • Mobilité des articulations ;

  • Soulage les tensions oculaires et musculaires ;

  • Amélioration de la qualité du sommeil profond ;

  • Bonne circulation sanguine ;

  • Relaxation, calme intérieur et sérénité ;

  • Augmentation de la concentration et de la vigilance.